Un bébé dauphin mort pour faire des selfies avec des touristes

Un bébé dauphin mort pour faire des selfies avec des touristes
5 (100%) 11 votes

bebe-dauphin-mort-selfies-touristes

Cette nouvelle est scandaleuse et absolument horrible ! En Argentine, un bébé dauphin franciscain (que l’on appelle également dauphin de la Plata) a été délibérément sorti de l’eau par un touriste, brandi tel un trophée afin que tous les vacanciers se trouvant au bord de l’eau puissent d’une part le voir et le toucher, et d’autre part le prendre en photo et faire quelques selfies à ses côtés.

dauphin-franciscain-mort-en-argentine

Le jeune dauphin de rivière a donc été l’attraction malheureuse de ces touristes inconscients puis-qu’après avoir été leur « jouet vivant » pendant de longues minutes, le pauvre cétacé a été littéralement abandonné sur le sable. Probablement mort de déshydratation (sans compter le stress qu’il a dû ressentir au milieu de cette horde de touristes), le bébé dauphin de la Plata n’aurait jamais dû être émergé aussi longtemps.

dauphin-de-la-plata-mort

Le dauphin franciscain est une espèce classée « vulnérable » par l’UICN qui estime autour de 30 000 la totalité des individus restants. Comme l’atteste la photo ci-dessus, même mort, les touristes de cette plage de Santa Teresita ont continué à prendre des photos de la dépouille de l’animal…

bebe-dauphin-mort-argentine

Et comme on peut voir ci-dessus, le dauphin franciscain a été considéré comme un véritable animal de foire pour faire plaisir aux touristes venus en masse autour de lui…

RAPPEL : 

Tous les dauphins vivent DANS l’eau et ne doivent pas être émergés trop longtemps ni même être exposés trop longtemps au soleil ! Si vous voyez un dauphin hors de l’eau, prévenez les autorités pour que des personnes habilitées puissent faire le nécessaire et le remettre à l’eau. En attendant il faut hydrater au maximum l’animal. Si cela n’est pas possible, il faut remettre le plus rapidement possible le mammifère marin dans l’eau !

Source : dailymail.co.uk – Crédits photos : Hernan Coria

Laissez votre commentaire :