La tortue luth

Il existe 7 espèces de tortues marines actuellement encore en vie et la tortue luth est la plus grande. Elle occupe tout de même la 4ème place parmi les plus grands reptiles. Elle fait partie de la famille des tortues Dermochelyidae, espèces qui n’ont ni écaille ni corne sur la carapace.

tortue-luth

Apparence

L’absence de carapace est sa particularité la plus visible, on la reconnaît aisément à son cuir épais sur le dos. Elle est également dépourvue de griffes et ses nageoires antérieures sont plus grandes que les autres tortues de mer. Elle arbore une couleur bleue foncée et une multitude de points blancs. Sa peau lisse brille, ce qui donne une impression de cuir.

Elle peut peser jusqu’à plus de 900 kg (record établi à 950 kg) et mesurer à taille adulte jusqu’à 2 mètres. Son espérance de vie peut atteindre 50 ans.

Régime alimentaire

Elle se nourrit essentiellement de méduses et peut parcourir des milliers de kilomètres pour s’alimenter. Elle peut traverser les océans Pacifique et Atlantique sans problème pour trouver des bancs de méduses. La tortue luth est une grande amatrice de méduses puisqu’elle peut consommer jusqu’à son poids par jour !

juvenile-tortue-luth

Menaces

La tortue luth évolue partout dans le monde mais son espèce est en danger à cause des actions de l’homme : filets de pêche, braconnage, pollution et aménagement du littoral. Sa reproduction est également menacée par les prédateurs (crocodilien, oiseau, crabe etc.) qui viennent manger les nouveaux-nés à peine les œufs éclos.

Certains insectes viennent même attaquer directement les œufs. Les juvéniles de tortues de mer une fois dans l’eau ne sont également pas assez robustes pour échapper aux gros poissons et aux pieuvres.

tortue-de-mer-luth

Dans certains coins du monde, les hommes chassent également les œufs et les bébés tortues pour les consommer.

En 2013, selon la WWF, la tortue luth était sur la Liste Rouge de l’UICN (l’Union internationale pour la conservation de la nature) classée comme étant en danger critique d’extinction. Depuis 2014, la tortue luth est considérée comme « vulnérable » grâce aux programmes de conservation mis en place.

bebe-tortue-luth

Crédits photos : Roger Le Guen