Comment la réalité virtuelle pourrait sauver les dauphins de la captivité

Comment la réalité virtuelle pourrait sauver les dauphins de la captivité
5 (100%) 5 votes

Vous le savez, le monde prend peu à peu conscience du fait que les cétacés sont faits pour vivre en liberté, les reportages sur l’enfer de leur captivité se multiplient et nous choquent.

Récemment encore, certains animaux du parc d’Antibes, n’ont pas pu s’échapper et ont péri dans leur bassin suite aux intempéries.

Évidemment, nous trouvons tous cela terrible, mais les delphinariums ne désemplissent pas pour autant, et cela parce que les parcs avancent l’excuse de la préservation des espèces bien sûr, mais aussi parce que nous, public, aimons les voir, il ne faut pas se mentir et beaucoup n’ont pas envie de se priver de la joie de les voir de près.

comment la realite virtuelle pourrait venir en aide aux dauphins captifs parc

Quelles alternatives alors ?

Évidemment, n’hésitez pas a aller les admirer en liberté dans leurs sanctuaires en France et partout dans le monde car cette expérience reste une des plus inoubliables dans une vie.

Mais Sasha Abdolmajid, un environnementaliste Allemand très connu, à proposé, lors de la tournée de promotion du documentaire The Cove en Chine, une alternative qui pourrait plaire même aux parcs les plus récalcitrants, la réalité virtuelle.

Qu’est-ce que c’est ?

comment la realite virtuelle pourrait venir en aide aux dauphins captifs rv
Visualisation d’une vitrine virtuelle. Photo: Landmark Entertainment Group

Voilà, le principe, avoir la possibilité de pouvoir évoluer au milieu des animaux, le tout en 3D et à 360°, imaginons que les surfaces soient tactiles, vous pourriez même interagir avec eux.

Ainsi, les visiteurs auraient vraiment la sensation d’être au beau milieu d’un aquarium et ceci en laissant nos animaux préférés tranquilles à l’état sauvage.

Quelle grande idée n’est-ce pas ?! 🙂

Depuis, l’idée à fait son chemin et c’est le projet de tout un zoo qui est en train de se mettre en place en Chine comme on peut le lire dans cet article (en anglais). La PETA et le gouvernement chinois appuient l’idée.

Sachant que la Chine est le premier importateur de dauphins vivants, tous les espoirs sont permis.

De plus, suite à l’interdiction des delphinariums dans de nombreux pays, les procédures pour remettre les dauphins en liberté sont de plus en plus au point, plus d’excuses donc pour ne pas les relâcher aussi chez nous.

comment la realite virtuelle pourrait venir en aide aux dauphins captifs dauphins libres

Et vous, si un tel parc existait en France, iriez-vous ? Dites-nous tout en commentaire !

(source ici )

Laissez votre commentaire :