La Californie interdit la naissance d’orques en captivité

La Californie interdit la naissance d’orques en captivité
5 (100%) 5 votes

Voilà une excellente nouvelle qui sonne le glas pour les parcs aquatiques et plus particulièrement le SeaWorld de San Diego ! Alors que la Commission Côtière de Californie a autorisé la direction du parc à agrandir son bassin pour accueillir les 11 orques captives, elle a également tranché dans le vif en interdisant catégoriquement les programmes de reproduction établis au sein-même de l’établissement.

californie-interdit-naissance-orques-captivite

Dans le cadre du Blue World Project, SeaWorld pourra augmenter la capacité d’accueil de son bassin qui passera à 15,2 mètres de profondeur et à une surface de 1,5 hectare. C’est un bassin qui recevra 22 millions de litres d’eau à 37,24 millions. Le coup total de ces travaux est estimé à 100 millions de dollars.

Mais ce n’est pas tout ! Si SeaWorld s’imaginait pouvoir tripler le nombre total de ses orques en captivité, la Commission Côtière de Californie a quant à elle décider d’interdire les naissances d’orques en captivité, que ce soit par voie naturelle ou par insémination ! Ceci est un pas immense qui a été franchi par un état américain et l’on espère que cette décision fera un effet boule de neige. Le parc envisagerait même suite à cette décision, d’annuler son projet et/ou de faire appel.

Le SeaWorld de San Diego ne pourra donc plus remplacer ses orques : la chasse et la capture étant interdites, nous pouvons déjà nous réjouir de ne plus voir de futurs petits cétacés captifs dans ses bassins ridiculement petits. On garde néanmoins l’espoir de voir ces 11 baleines tueuses relâchées dans leur environnement naturel, qu’elles soient née en captivité ou non… Et quand on voit à quoi ressemble des bébés orques heureux de vivre en liberté et en famille, on ne peut que garder espoir ! 🙂

Laissez votre commentaire :